A week with Kelly Hoppen

Je viens de retourner d’une semaine intensif assistant l’école de design de Kelly Hoppen. J’étais dans un classe de neuf étudiants de diffèrent arènes de la vie: un journaliste; designer; étudiant; développeur d’immeubles. Nous avons été présenté a Kelly qui a tout ouvert son studio et son travail pour nous.

Le premier matin, Kellly est entrée dans notre classe et nous a raconté comment elle est devenue une décoratrice de l’intérieur, comment elle travail, comment elle choisit ses clients et son approche a ses projets. Tout de suite nous étions enfoncé dans les petits détails: comment lire un plan de maison, comment gérer nos horaires et nos budgets. Elle et son équipe étaient honnête et transparent comment ils faisaient leur calculs pour les devis et comment créer des coussins pour les choses qui pourraient dégénérer dans un projet! Bientôt les étudiants ont constaté que Kelly Hoppen Interiors ne fait qu’une idée; ils livrent la maison complète, tout ameublie, même avec les fleurs dans leurs vases. Vous avez qu’a recevoir les clés de la maison et pendre vos vêtements. Je suppose que cela égale le succès stratosphérique!

Les deux jours suivants nous avons appris ses réflexions sur le couleur et la texture par les tissues, la lumière, les accessoires et les fleurs. C’était un moment très tactile: touchant des tissus de toute sortes ou sentant des belles fleurs ou regardent des luminosités différents ou apprenant les caractéristiques variées des tissus pour des climats ou des fins différents.

Une des exercices le plus amusant était d’entrer dans son magasin ou Kelly avait préparé des étagères vides. Nous devions accessoirisé une étagère chacun dans quelques minutes et puis elle ferait son jugement. Bien sur, sous pression, nous avons (heureusement c’était tous) fait tout totalement faux! Elle venait après et en bougeant ou changeant quelques accessoires – voila tout était parfaitement en harmonie! Maintenant je suis en train de refaire tous les étagères dans ma maison au chagrin de mon mari!

Le fondation du design du Kelly Hoppen est le lin – donc prenant la couleur taupe du lin semblerait être simple – mais il y a en fait milles variations sur ce ton (de blanc, au sable au taupe) et, si on n’a pas l’oeil, le mixage pourrait être périlleux (surtout quand Ms Hoppen se trouve derrière votre épaule en vous regardant choisir les tissus qui ne vont pas ensemble!) – mais le taupe est la base du style calme et claire pour laquelle elle est reconnu dans le monde – c’est bien de savoir d’ou vient son inspiration. Tous le monde a besoin d’une muse.

Nous avons aussi reçu les leçons sur les meubles – comment l’acheter et veiller qu’ils rentrent dans votre plan de maison. Mais le top était la rencontre avec Stephanie Hoppen, la charmante mère de Kelly qui tient une gallérie d’art a Londres. Elle est venue nous renseigner comment pendre nos tableaux et les style tendances pour les images aujourd’hui. Honnêtement cela m’ étonne qu’une personne choisirait un tableau sur le couleur de son pièce – mais c’est courant aujourd’hui et il faut savoir que nous pouvons fournir de l’art pas très cher jusqu’au très cher sans perdre ni l’efficacité ni la beauté du tableau.

Finalement nous avons commencé notre projet final: nous avons travaillé en coupant, copiant, collant et libellant nos “mood boards” pour les tissus et les meubles y compris nos plans des pièces et nos plans de lumière. Je pense que je n’ai jamais travaille si silencieusement sous tant de pression. C’était une défi extraordinaire puisque le mandat n’était pas trop claire et nous savions que nous entrerions dans une zone plein de fautes graves!

Bien sur nous avons tous commis des erreurs – quelques uns plus que d’autres – mais, comme Kelly a dit, ceci n’est pas un école de reproduire des clones de Kelly Hoppen mais surtout une école de guider des gens sur des règles d’or qui les aident a être soi-même et de produire des fortes erreurs afin que nous puissions apprendre. Je peut dire que nous avons belle et bien suivi ce route la!

En conclusion, je suis sortie avec plus de compétences et une meilleur connaissance de l’industrie du design mais j’ai aussi compris qu’il faut reconnaître ses points forts et essayer de reconnaître et améliorer ses points faibles. C’était un cours fantastique non seulement parce que nous avons pu recontrer et parler avec Kelly tous les jours mais aussi parce que nous avons eu un classe merveilleux. Un moment très agréable.